jeudi 9 juin 2011

C'est pas drôle de se perdre mais on arrive quand même à se retrouver

Malgré le fait que le pilote "Bibitte" nous ait quelque peu embrouillé le chemin
nous continuons quand même notre route.


Et malgré nos déboires, la navigation demeure quand même ardue avec tout ces arbres qui flottent à la dérive et que nous devons éviter.


Mais à voir toutes ces outardes, nous ne devrions pas être très loin de notre pays. Elles s'appellent quand même : " bernaches canadiennes " 


YÉ ! Je le savais que nous retrouverions notre chemin. ( Je l'espère... )

Mais d'où sorte tout ces châteaux ? Nous ne sommes ppourtant pas rendu en Corse.



C'est presqu'à croire que oui...

Pourtant, nous n'avons pas traverser d'océan...

Mais c'est quand même TRÈS BEAU


Enfin ! Un phare sur la maison nous éclaire


Nous sommes aux Milles Iles en Ontario et c'est SUPERBE !



Ha ! Qu'il fait bon de revenir et ce petit oiseau est venu nous souhaiter la bienvenue


Mais ce n'est pas encore fini, il reste encore des écluses à franchir.

Et quelques fois, nous devons céder le passage aux plus gros que nous.


Enfin ! Une dernière écluse à St-Lambert et ce sera l'arrivée.


Ha! Là on se reconnait...

Et vous aussi je crois. Alors c'est ainsi que prend fin notre périple.

Après 249 jours de voyage et parcouru 4978 milles nautiques, nous voici de retour à notre point de départ au Club Nautique de Longueuil.
Ce voyage aura été merveilleux et nous nous en souviendrons toute notre vie.
Nous avons hâte de vous revoir tous,  pour vous raconter ce voyage avec plus de détail.
MERCI À TOUS DE NOUS AVOIR SUIVI DANS NOTRE AVENTURE.
Merci ausi pour les commentaires cela nous faisait chaud au coeur.
Les AUDACIEUX vous saluent
Wendy & Réal
 

samedi 4 juin 2011

Mais où sommes-nous rendus ?


Nous sommes à Castleton et pendant que nous attendons l'ouverture des écluses, les outardes ont
commencé l'élevage de leur petite famille.
À tous les jours, c'est la parade des petits car ils devront trimmer dur dans quelques mois.

Le 24 mai dernier, les écluses ont ouvert en partie seulement. Certaines sont demeuré fermées en raison du niveau TRÈS haut de l'eau. Mais par où partirons-nous pour rentrer chez nous ?

Le canal de Champlain, c'est 60 milles pour rejoindre le lac Champlain et 118 milles pour le traverser et le Richelieu est fermé à toute navigation.

Le canal Érié, c'est 160 milles avant de bifurquer sur le canal Oswego qui lui en a 24  et nous conduit
au sud-est du lac Ontario. Et de là, c'est la traversée du lac, 40 milles jusqu'à Kingston. 

Reste ensuite les Milles Iles, le lac St-François, le lac St-Louis et les 7 écluses commerciales jusqu'à Longueuil qui peuvent prendre jusqu'à 4 heures chacune à être franchie.   

La décision est prise, nous partirons par le canal Érié. Ce sera beaucoup plus long, mais moins long que d'attendre le retrait de l'eau  et l'ouverture des écluses sur le Richelieu.


Par ce chemin, même les bateaux de pirates doivent baisser leurs mats


Le niveau de l'eau étant TRÈS haut, nous devons naviguer lentement et souvent à travers des arbres complets à la dérive. Sans compter tout les débris qui flottent un peu partout.

En plus, il y a toute ces écluses à franchir. Nous en aurons 38 au total et lors de notre départ, elles ne sont pas encore toutes ouvertes.

Alors nous prennons le temps de marcher dans les sentiers le long des écluses...


... et de se la coulée douce, de temps à autre, en admirant la nature. 

Pendant que c'est "Bibitte" qui conduit, nous en profitons pour admirer les paysages qui s'offrent à nous.

Mais Bibitte, où nous as-tu conduit ? On est pas assez perdu comme ça ?

Ben voyons donc ! Bibitte est pas perdu à peu près ...

Est-ce que quelqu'un peut nous aider ? Connaissez-vous cet endroit ? Pas moi !

Mais l'endroit est SUPERBE !


Aie, on est vraiment perdu...


Veut-tu bien me dire où cela va nous mener ????????




C'EST À SUIVRE DANS LE PROCHAIN BLOG...

samedi 21 mai 2011

Le démattage et la rivière Hudson

Bonjour tout le monde. Comme je vous l'avait dit dans le dernier blog, nous avons maintenant franchi la baie de Chesapeake et la baie de Delaware pour nous rendre de Norfolk à Cape May(Wildwood). Ensuite nous avons effectué 3 journées de sorties en mer pour faire de Cape May à Atlantic City, à Manasquan et ensuite New York.

Alors permettez-moi de vous présentez : BIBITTE mon nouvel adjoint à la navigation. Grâce à lui, j'ai pu me reposer un peu durant ces longues journées de navigation dont nous venons de franchir. Il est fiable et ne demande rien, sauf la direction que nous voulons prendre.

Rendu à New York, nous avons salué la grande dame entre 2 nuages et nous avons poursuivit notre route car il pleuvait abondamment.

2 jours plus tard nous sommes arrêtés à Catskill dans l'état de New York afin de baisser les mats pour le trajet final. Mais ici nous avons appris que les canaux pour nous rendre au Québec sont tous fermé jusqu'à nouvel ordre suite à la crue excessive des eaux. Alors nous avons quand même repris notre route en espérant que le tout se place assez vite.

Sur notre route nous avons rencontré ce bateau de pirate et heureusement pour nous, l'équipage n'y était pas. Alors OUF ! pour nous.

Mais encore plus dangereux pour nous, ce sont les arbres qui flottent sur la rivière et que nous devons éviter à tout prix si l'on ne veut pas avoir de problème. (C'est pire que les pirates !)


Finalement, nous avons jetté l'ancre à Castleton afin d'attendre l'ouverture des écluses.


Mais que vois-je ? C'est bien le drapeau de mon club nautique !

Hé oui, il est sur le bateau d'un copain du club, Bryan Patterson, qui a fait l'acquisition d'un nouveau bateau. Et qui se trouve au même endroit que nous depuis plus d'une semaine. 

Comme nous tous, chacun doit attendre l'ouverture des écluses afin de poursuivre sa route. Et autant du côté du lac Ontario que du lac Champlain, les écluses sont fermées jusqu'à nouvel ordre. Alors on doit s'armer de patience et attendre. Car même si les écluses du canal de Champlain ouvrent, le lac lui est toujours très haut et les marinas ne sont pas encore ouvertes. Et avec les inondations sur le Richelieu, nous ne pouvons prédire quand la navigation reprendra. Ce sera dame nature qui décidera.

Bon courage à toutes les victimes de cet inondation.

Wendy & Réal

vendredi 6 mai 2011

Sur le retour à Oriental et Norfolk

Après avoir avoir naviguer quelques jours, nous sommes arrivés à Oriental NC.

Oriental est la Capitale de la voile en Caroline du Nord.

Nous y sommes demeurés 2 jours à cause des vents forts qui soufflaient depuis la matinée........

....et il a fallu plusieurs amarres(6) pour maintenir le voilier à quai.

Oriental est une ville de bateau où tout le monde s'entraide et souvent les gens sont venus nous offrir un "lift" pour aller à l'épicerie ou ailleur. Et surtout GRATUITEMENT sans que l'on ait à le demander.

Par la suite nous avons pris la route vers Norfolk et sur le chemin nous avons fait quelques belles rencontres.

Celui-là était de toute beauté.

Bienvenue à Norfolk...

Un très gros chantier naval....

...mais surtout une des plus grosse base navale au monde où la sécurité est aussi très présente.

Plusieurs batiment de la marine américaine y sont aussi en réparation.

Wendy a tenté de se transformer en sirène., mais cela n'a duré que le temps de la photo.

Voici un bateau à la "James Bond".

Ça y est, j'ai trouvé où ils ont passé l'hiver.

Ce voilier là était de toute beauté et surtout avec les voiles ouvertes.

Hampton est une ville voisine de Norfolk où le tunnel Chesapeake sépare les 2 villes.

À cet endroit il y a un très vieux caroussel comme on en voit quelques fois dans les films.

Alors noous sommes allés faire un petit tour sur les chevaux de bois qui sont entièrement sculptés à la main au complet. À l'époque, c'était un des manèges les plus en demande.



Dans les prochains jours nous franchirons la baie de Chesapeake et la baie de Delaware pour nous rendre à Cape May. Ensuite ce sera la sortie en mer vers Atlantic City, Sandy Hook et New-York . Ce trajet devrait nous prendre environ 2 à 3 semaines. Nous devrions naviguer environ 10 heures par jour d'ici New-York. D'ici là nous ne savons pas si nous pourrons vous envoyer d'autres nouvelles car ces journées seront très longues et aussi très fatigantes pour nous. Alors on vous redonne des nouvelles dès que nous en aurons la possibilité.

Bonne fête des mères à toutes celles qui nous suivent.

À la prochaine

Wendy & Réal